Du gratis et du banjo

La fébrilité grandit : les vacances d'été sont (enfin) à nos portes. Tranquillement, il est temps de penser à ce qui va jouer dans la voiture pour les longues rides direction le bonheur. Ça tombe bien parce que BRBR (prononcé BARBAR) offre dans un élan de générosité manifeste une compilation estivale des plus rafraîchissante, et ce complètement gratuite.
Rawr volume 6 est disponible en téléchargement via le facebook.com/BRBRTFO (cliquez sur le tit-onglet en bas de la photo de couverture nommé Mixtape BRBR).
S'y retrouve un amoncellement de bon stock allant de Fanny Bloom à Rock Forest; de Monogrenade à Alaclair Ensemble; de Karim Ouellet à Radio Radio; de Dear Criminals à Canailles. Sont aussi proposés des noms moins connus qu'on prend plaisir à découvrir et qui épongent par le fait même notre soif de neuf dans le conduit auditif.
En tout, c'est une cinquantaine de tounes figurent sur cette compilation, qui ira à merveille engorger le ghetto du char en partance pour Old Orchard.
Rappelons que BRBR est une émission culturelle pancanadienne diffusée sur les ondes de TFO et dont le mandat consiste à laisser du temps de glace à la scène musicale émergente. On l'aime d'amour.
Old Crow Medicine Show
Remedy
Nettwerk
Dans mon casque d'écoute est diffusé du brute, du raw, du country. C'est que la formation Old Crow Medicine Show s'y vautre joyeusement sur son record neuf Remedy paru dernièrement au Canada sous étiquette Nettwerk.
Y sont rassemblées des tounes dansantes cousues dans des cordes de banjo; brodées dans celles d'un violon, filées dans celles d'une contrebasse. Des chansons vivantes, propulsées des poumons d'un accordéon; des alvéoles d'un harmonica; du corps d'une bouteille vide. Arrivent bien vite des images en tête : Cletus dans les Simpsons, un nid d'opossums gras, des galons de boisson avec XXX d'écrit dessus. Arrivent aussi des liens entre Old Crow Medicine et la légendaire formation Charlie Daniels Band, surtout avec la chanson Shit Creek qui s'émule du hit The Devil went down to Georgia.
Passés outre les airs far-westiens entendus particulièrement dans les pièces 8 dogs, 8 banjos, Brave boys ou Mean enough world, le 8e album studio de la formation offre aussi une palette musicale plus douce, flirtant avec le touchant dans ses accords. Impossible d'ailleurs de se tanner de la mélodie nostalgique qui émane de la pièce country-folk Firewater.
Notez que Remedy est réalisé par Ted Hutt, un gars qui fait sonner pas pire des bands comme Flogging Molly, Dropkick Murphys et Gaslight Anthem.
Old Crow Medicine Show nage à merveille dans cette mer de néo-country-folk-indie qui s'étend à perte de vue. Avec un premier disque datant de 2000, le groupe voit aujourd'hui ses efforts glorifiés grâce à la popularité toujours grandissante de cette veine musicale.
La formation qui compte à son bord pas moins de 7 musiciens sera de la liste des artistes qui monteront sur les planches d'une des nombreuses scènes du Festival Osheaga de Montréal, en date du 1er août prochain.