Drapeau jaune

Les statistiques de création d'emplois sur cinq ans mises en évidence dans le rapport annuel de Sherbrooke Innopole véhiculent une image de dynamisme tout comme elles font ressortir de bien maigres résultats l'an dernier. La progression des emplois autant que des investissements a été inférieure à la moyenne de la période 2010-2014.
La directrice générale de Sherbrooke Innopole, Josée Fortin, associe cette croissance anémique à une pénurie de main-d'oeuvre qui irait en s'accentuant. « Pour tout ce qui a trait à la main-d'oeuvre, Sherbrooke a besoin d'un coup de barre », juge-t-elle en suggérant au maire Sévigny d'en faire un thème de son forum automnal.
À lire dans La Tribune de jeudi.