Dominik Leblanc

Dominik Leblanc perd son combat

Après avoir côtoyé la mort trop souvent depuis six mois dans sa communauté dévastée de Lac-Mégantic, l'entrepreneur en pompes funèbres François Jacques a vu son épouse Dominik Leblanc perdre son combat contre le cancer dimanche. Elle était âgée de 40 ans.
«On pense être préparé, témoigne-t-il, mais lorsque le décès survient, on se rend compte qu'on ne l'est pas vraiment.»
Dominik Leblanc, qui était enseignante à la polyvalente Montignac de Lac-Mégantic, se battait vaillamment contre un cancer du cerveau depuis mai 2012. Un combat difficile qui laisse peu de chances, sa famille le savait bien.
«On a pratiquement tout perdu en 2013, constate François Jacques avec beaucoup de résilience dans la voix. Le salon funéraire, les chums, les restos, notre ville... On savait que 2014 partirait de travers parce que Dominik n'allait pas bien. On espère que là, ça va pouvoir aller mieux...»
Dans une entrevue accordée à La Presse après la catastrophe ferroviaire du 6 juillet dernier, Dominik Leblanc confiait comment sa maladie lui paraissait bien peu de choses à côté du drame qui frappait sa communauté. «Je n'en ai pas de bobo, disait-elle. Ce n'est rien. C'est trop grave ce qui arrive dans notre région.»
Texte complet dans La Tribune de mardi.
Abonnement à la version électronique: