Direction la Arnold Classic Amateur pour Paul Dubois

Le 6 juillet au matin, Paul Dubois se préparait pour le Championnat canadien de culturisme à Halifax. Au même moment, sa ville natale était la proie des flammes, conséquence du tristement célèbre déraillement de train.
Après avoir vérifié que son fils se portait bien, le culturiste, ébranlé, devait quand même donner son 100 % à la compétition. Ses efforts n'ont pas été vains : il a remporté la première place dans la catégorie Maîtres 50 ans et plus et la deuxième place dans la catégorie Senior Léger.
Cette performance lui permettra d'accéder à la compétition internationale Arnold Classic Amateur à la fin du mois de février, un rêve qui devient réalité. « Quand tu as 13 ans, que tu vois Arnold [Schwarzenegger] et que tu te dis que tu veux être là, c'est impressionnant de t'y rendre. Juste de monter sur le stage là-bas, je suis gagnant », a-t-il affirmé.
Le Méganticois a commencé jeune à s'intéresser au culturisme. « J'ai commencé à 13 ans pour la bonne raison que j'étais plus petit que les autres et j'étais tanné de me faire écoeurer. Je me suis dit que j'allais grossir! », dit celui qui pèse aujourd'hui 167 livres pour 152 cm (5'2). La stratégie a manifestement fonctionné.
Le travail a toutefois poussé Paul Dubois à arrêter l'entraînement pendant 15 ans. « Je n'avais jamais arrêté d'y penser. J'ai fait plusieurs autres sports, mais c'était celui que j'aimais le plus », dit-il, affirmant avoir aussi pratiqué notamment la boxe et le judo.
Il y a 10 ans, âgé de 40 ans, il a repris l'entraînement. En 2012, il remportait une première position au Championnat provincial dans la catégorie Sénior Léger.
« Je ne pensais pas que j'y arriverais aussi bien. Ça m'a pris sept mois pour reprendre la shape que j'avais », raconte-t-il.
Pour garder la forme, la ténacité et la persévérance ont été de mise. « Je suis un gars de challenge. Il faut toujours que j'essaie quelque chose », affirme Paul Dubois.
Le gymnase où le culturiste s'entraîne quotidiennement pendant trois heures, à Lac-Mégantic, fermera ses portes au début du mois de février pour permettre la construction du nouveau quartier commercial. Les séances d'entrainement de Paul Dubois se transféreront donc à Lac-Drolet.