La photo Premier obstacle, prise lors de la course à obstacles Totale Bouette au mont Hatley, est finaliste au prix Antoine-Désilets dans la catégorie « Sports ».

Deux photographes finalistes au prix Antoine-Désilets

Deux photographes de presse oeuvrant pour La Tribune font partie des finalistes pour le prix Antoine-Désilets de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), qui récompense chaque année les meilleures photos de presse.
<p>La photo <em>Dernier adieu</em> est finaliste dans la catégorie «Nouvelles».</p>
Maxime Picard est finaliste dans deux catégories.
Dans la catégorie «Nouvelles», on retrouve sa photo Dernier adieu, qui représente l'ancien combattant Germain Nault saluant la foule réunie au manège militaire de Sherbrooke lorsqu'il a reçu la Légion d'honneur française, quelques jours avant son décès.
Dans la catégorie «Sports», sa photo Premier obstacle est en lice. Sur celle-ci, on aperçoit une participante tomber dans une flaque de boue lors de la course à obstacles Totale Bouette qui se déroulait au mont Hatley.
<p>La photo Papillon est finaliste au prix Antoine-Désilets dans la catégorie « Vie quotidienne».</p>
René Marquis est pour sa part dans les finalistes dans la catégorie «Vie quotidienne» avec son cliché Papillon, pris lors d'une envolée de papillons à l'école Beaulieu, alors qu'un insecte s'était posé sur le nez du jeune Joé Petit.
Les lauréats de chacune des catégories seront connus le 15 novembre.
Rappelons que l'an dernier, le photographe Jocelyn Riendeau avait remporté le prix Antoine-Désilets dans la catégorie «Nouvelles» grâce à sa photo Hier s'enflamme, montrant une femme âgée regagnant sa résidence aidée de sa marchette, alors que l'église Saint-Philippe de Windsor brûlait à l'arrière-plan.