L marche du Carré bleu prendra le départ dans le stationnement du Carrefour Lac-Mégantic.

Deux marches simultanées à Lac-Mégantic samedi

Ce n'est pas une, mais bien deux manifestations qui sont en préparation pour samedi après-midi à Lac-Mégantic.
La première, annoncée depuis le 3 mars, est organisée par le Carré bleu Lac-Mégantic, une organisation qui réclame plus de transparence des élus et un dialogue avec les citoyens concernant les nombreux enjeux entourant la reconstruction de la ville.
Il s'agit d'une marche pacifique, familiale et silencieuse, sans pancartes, qui prendra le départ à 13 h, dans le stationnement du Carrefour Lac-Mégantic, pour emprunter la rue Laval, jusqu'à léglise Ste-Agnès.
La marche du Carré bleu se veut le coup d'envoi officiel du printemps méganticois, en a dit son porte-parole Jonathan Santerre. « La force du nombre y sera un symbole de force citoyenne et nous marchons aussi, d'abord, pour la voie de contournement ferroviaire », écrit-il sur la page Facebook du Carré bleu.
La seconde marche prendra le départ une demi-heure plus tard, à la polyvalente Montignac, pour emprunter la même artère. Elle est l'initiative du Regroupement interrégional sur le gaz de schiste de la vallée du Saint-Laurent qui organise une série de conférences à Lac-Mégantic, samedi matin, dans le cadre du 22 mars, Journée mondiale de l'eau.
Gaz et du pétrole de schiste
Le RIGSVSL est un organisme qui réunit plus de 100 comités locaux citoyens s'opposant à l'extraction du gaz et du pétrole de schiste en territoire québécois. Les conférences de samedi aborderont les dangers liés aux gaz de schiste, de leur extraction jusqu'à leur raffinage et leur transport par bateau, par pipeline ou par train, peut-on lire dans un communiqué du Comité citoyen de la région de lac Mégantic. Le RIGSVSL a choisi Lac-Mégantic pour souligner la Journée de l'eau pour témoigner des menaces qui pèsent sur l'eau et sur l'environnement.
« Les organisateurs de l'événement ont aussi prévu une marche, distincte de celle du Carré bleu, qui sera précédée d'une courte période d'allocutions des divers organismes et associations participant à l'événement, à 13 h 30, devant la polyvalente », précise-t-on.
Les deux organisations assurent que les autorités concernées ont été informées de ces activités.
La Ville dit avoir approuvé celle des carrés bleus, mais a demandé une modification dans le tracé de l'autre marche. La mairesse Colette Roy Laroche a décliné les invitations des organisateurs.