Des voleurs arrêtés par la police... et la tempête

Trois suspects font face à la justice à la suite de leur série d'introductions par effraction dans le secteur de la MRC Haut Saint-François survenue la semaine dernière alors qu'il faisait tempête.
Yannick Grégoire et Jocelyn Pichette ont été arrêtés vendredi dernier en compagnie d'une femme par des policiers de la Sûreté du Québec (SQ).  «L'enquête a démontré que les trois suspects se sont rendus sur une propriété du chemin Grondin à Ascot Corner. Ils se sont enlisés dans l'entrée de cour et ont défoncé la remise afin d'y voler divers équipements, dont des pelles», raconte Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie.
«Par la suite, ils auraient commis une première, puis une seconde introduction par effraction dans des résidences de la route Verchères lorsqu'ils ont été surpris par des citoyens qui les ont pris en chasse. Les suspects se sont enfuis en véhicule vers Chartierville.»
Mais en raison des conditions routières difficiles causées par la tempête de neige, leur véhicule a effectué une sortie de route près du 10e rang. «Les suspects ont été reconduits dans un établissement licencié de La Patrie par un bon samaritain qui n'était pas au courant des délits qu'ils venaient de commettre. Les policiers de la MRC du Haut-Saint-François et de la MRC du Granit ont tout de même rapidement localisé les suspects et procédé à leur arrestation à proximité de cet établissement dans les moments qui ont suivi la sortie de route», mentionne Mme Guindon.
Les deux hommes ont été gardés détenus jusqu'à leur comparution lundi dernier, au palais de justice de Sherbrooke. La femme qui les accompagnait a été remise en liberté et comparaîtra ultérieurement.
«Il s'agit d'individus résidant dans la région de Québec, mais un des suspects avait une certaine connaissance des endroits visés car il avait déjà habité dans le secteur auparavant», souligne la porte-parole de la SQ.
«Il est possible que cette intervention policière permette de résoudre d'autres dossiers similaires survenus dans la région dernièrement.»