Des saloperies à Sherbrooke ?

J'ai contacté la Commission Charbonneau : nous avons plus que des insinuations pour vous, un fonctionnaire de la Ville de Sherbrooke vient d'être reconnu coupable de malversations, ça vous intéresse ?
Cet ancien contremaître avait déjà été renvoyé, mais s'il y en avait d'autres comme lui, à qui vous adresseriez-vous pour qu'on leur passe les menottes ?
À lire dans La Tribune de mercredi