Les enseignants de la Commission scolaire des Bois-Francs ont éparpillé des rouleaux de carton sur le terrain de leur employeur afin de manifester leur mécontentement.

Des rouleaux vides pour exprimer le mécontentement des enseignants

Afin d'exprimer leur exaspération, les enseignants de la Commission scolaire des Bois-Francs ont « semé » une multitude de rouleaux vides sur le gazon de leur employeur, hier matin.
« Nous avons passé plusieurs mois à exprimer et à répéter que nous n'en pouvons plus de porter l'école à bout de bras. Nous avons demandé à toutes nos directions d'établissement et à nos commissions scolaires de dénoncer avec nous les demandes patronales, qui sont en fait des compressions faites sur le dos des conditions d'apprentissage de tous les élèves. Elles se sont défilées. Nous les invitons aujourd'hui à prêter main-forte à la cause pour protéger le réseau scolaire avec nous en dénonçant ces demandes qui n'ont pour but que de faire davantage de compressions aveugles et insensées », a déclaré Nancie Lafond, présidente du Syndicat de l'enseignement des Bois-Francs.
Rappelons que dans le cadre des négociations pour le renouvellement des conventions collectives, le gouvernement demande au personnel enseignant d'être présent 35 heures par semaine plutôt que 32 heures pour le même salaire, mais en lui retirant la totalité du temps qui lui était reconnu pour son travail personnel ainsi que son autonomie. Il souhaite également augmenter le nombre d'élèves par classe et réduire les services aux élèves en difficulté.