Sarah-Eve Fontaine et sa mère Annie Lussier

Des poumons pour Sarah-Eve!

L'appel est entré autour de 11h samedi : des poumons sont disponibles pour la Windsoroise Sarah-Eve Fontaine, atteinte de fibrose kystique, en attente d'une greffe.
<p>Sarah-Eve Fontaine est partie pour Montréal samedi, dès qu'elle a reçu l'appel qui l'avisait qu'elle pourrait recevoir sa greffe de poumons.</p>
Pas même une heure plus tard, la jeune femme de 20 ans et sa mère Annie Lussier étaient en route vers Montréal, à bord d'une ambulance, les sirènes retentissant sur l'autoroute. 
«On pleure de joie et d'émotion et de soulagement. Il paraît que ce sont de très bons poumons. Tout l'hôpital [à Sherbrooke] a été mis au courant super rapidement, on a pu faire un beau départ avec le service ambulancier et toute la famille», s'exclamait la mère de Sarah-Eve, Annie Lussier, la voix débordante de joie.
La greffe doit avoir lieu au courant de la soirée samedi. En attendant l'opération, Sarah-Eve s'est endormie, et Mme Lussier et son conjoint Stéphane Vallières s'affairaient à tenir le reste de la famille au courant de la situation tout en essayant de rester calmes.
«[Sarah-Eve] est calme, elle a eu moins d'émotions que moi, elle pensait que c'était une blague, elle a demandé si c'était vrai! Le chirurgien lui a parlé de Montréal en disant qu'il y avait de beaux poumons pour elle, mais elle ne réalisait pas!», relatait d'ailleurs Annie Lussier en fin d'avant-midi, lors du transport.
La fait que cette nouvelle survienne le 4 juillet est symbolique pour elle.
«C'est la journée de l'indépendance aux États-Unis, et pour elle, c'est son indépendance respiratoire qui s'en vient! Le 4 juillet 2015 sera le jour de l'indépendance respiratoire de Sarah-Eve!»
Il y a à peine une semaine, Sarah-Eve Fontaine était placée au sommet de la liste d'attente pour une greffe de poumons. La jeune femme était hospitalisée aux soins intensifs en attendant l'appel tant espéré.