Des investissements records à la CSBF

Jamais dans son histoire la Commission scolaire des Bois-Francs (CSBF) n'a été autorisée à dépenser autant afin de construire et de mettre à jour les infrastructures lui permettant d'offrir ses services d'éducation à la population. Pour l'année 2012-2013, le directeur de la Commission, Daniel Sicotte a annoncé des investissements totaux de 30 millions $ sur son territoire.
Le plus important chantier a certes été celui de la construction du Centre de formation professionnelle Le Trécarré adossé au CFER Normand-Maurice. Construit au coût de 8 millions de dollars, le centre est consacré aux métiers de la construction et accueille déjà les programmes de plâtrage et de plomberie. On y accueille aussi des classes de l'école secondaire Le boisé et d'autres du Centre d'éducation des adultes Monseigneur-Côté.
Complété en cours d'année grâce à des investissements de l'ordre de 5,8 millions $, le projet de construction du Complexe multisport était devenu indispensable pour les élèves des écoles secondaires ainsi que pour les équipes sportives de la ville de Victoriaville.
À ces nouvelles constructions s'ajoutent les chantiers majeurs nécessaires à l'augmentation de la capacité d'accueil des écoles Saint-David, La Ribambelle Wilfrid-Labbé et Notre-Dame-des-Bois-Francs où l'on a investi des sommes respectives de 2,5 millions $, 2,8 millions $ et 2,4 millions $.
Des sommes considérables ont également été injectées pour ajouter des classes, sans toutefois se livrer à des travaux d'agrandissement, aux écoles Le Manège et Monseigneur-Grenier à Victoriaville ainsi qu'à l'école de la Croisée à Saint-Rosaire.
Taux de décrochage en chute libre
M. Sicotte a, par ailleurs, annoncé que le taux de décrochage sur le territoire de la CSBF était passé de 22,3 % à 13,9 % au cours de la dernière année. En lien direct avec cette statistique, le taux de diplomation est passé de 68,1 % à 77,1 %.
« Ces dernières années, nous avons mis en oeuvre des actions afin de hausser le taux de réussite de nos élèves. Il est important de vous témoigner que la mobilisation et les efforts déployés par l'ensemble du personnel se sont avérés positifs à tous les égards. Nos équipes font preuve de créativité, et elles ont fait en sorte qu'on puisse anticiper avec optimisme l'atteinte des objectifs », a-t-il indiqué.
Ce dernier s'est dit particulièrement fier que le taux de décrochage soit inférieur à la cible fixée à 18 % par le ministère de l'Éducation, les Loisirs et du Sport. La Commission a également dépassé ses objectifs quant au nombre d'élèves inscrits en formation professionnelle (206) et au taux de réussite en anglais (96,8 %).
Budget équilibré
La Commission scolaire des Bois-Francs a finalement déposé un budget 2013-2014 équilibré à 135 285 656 $, grâce à une augmentation substantielle du taux de taxation, ainsi qu'à cette permission du ministère de s'approprier une partie de ses surplus.
À la lecture du budget, on est à même de constater que 81,60 % des dépenses sont affectées à des activités liées à l'enseignement alors que les dépenses administratives sont limitées à 4,34 %.