Des Estriens coincés dans les aéroports

« Une fois atterris à Toronto, on est restés sur la piste pendant quatre heures. Sur le tarmac, l'avion tremblait à cause du vent, ce n'était pas trop réconfortant. »
Valérie Martin, une résidante de la région de Magog, est allée passer le temps des Fêtes avec son conjoint et leurs quatre enfants à la Barbade, et devait revenir au Québec lundi soir, en transitant par Toronto.
Le départ de leur premier avion a été retardé de plusieurs heures, et la famille a atterri à l'aéroport Pearson de Toronto à 1 h 30 du matin.
Après l'atterrissage, les passagers ont dû patienter dans l'avion pendant quatre heures, une attente qui n'était pas des plus reposantes, selon celle qui affirme que l'appareil semblait déraper sur la glace lorsqu'il roulait sur la piste.
Texte complet dans La Tribune de mercredi.