France Lafleur
France Lafleur

Des dauphins pour comprendre la pédagogie par projet

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Véritable passionnée des dauphins, France Lafleur a décidé de mettre son amour pour cette espèce au service de la pédagogie par projet, un cours en ligne qu'elle offrira cet hiver comme chargée de cours à l'Université de Sherbrooke. Celle qui s'envole régulièrement pour le Dolphin Research Center en Floride profitera de la magie de la visioconférence pour faire plonger ses étudiants dans cet univers passionnant.
Sa passion n'est donc qu'un prétexte pour enseigner la pédagogie par projet, dont elle est une véritable disciple. «On va faire des visioconférences avec lesquelles on va profiter en direct de situations de recherche», illustre-t-elle.
 
«Un cours statique aujourd'hui pour les jeunes, c'est mortel! Il faut être capable de trouver des sujets d'intérêt», lance cette lauréate du Prix du premier ministre du Canada pour l'excellence en enseignement 2000, qui est aussi directrice adjointe de l'école primaire Émile-Nelligan, à Kirkland. «Les enfants d'aujourd'hui apprennent très bien quand ils sont dans l'action.»
Déjà, des entrevues sont prévues avec le fondateur du centre et la directrice de l'éducation du Dolphin Research Center. Quelle que soit la discipline, les étudiants de la maîtrise en enseignement pourront monter des projets qu'ils pourront reproduire avec leur élève. Celui qui doit enseigner les sciences, par exemple, pourra se pencher sur la biologie marine, tandis qu'un autre pourrait faire découvrir cet univers et les professions qui y sont liées dans le cadre du projet personnel d'orientation (PPO).
L'objectif: que chaque enseignant invente ce qui correspond aux intérêts de ses élèves.
Texte complet dans La Tribune de mercredi.