Les quelque 150 participants à la Journée internationale de la femme organisée par le Centre communautaire Élie-Carrier à Coaticook ont eu droit à des témoignages inspirants et parfois émouvants de quatre femmes d'exception. De gauche à droite se trouvent Stéphanie Vachon, intervenante sociale à L'Éveil, la thérapeute Sylvie Morin, l'auteure Alice Vanasse et la copropriétaire de Cuisine L'Angélique, Caroline Roy.

Des clefs, du bonheur et des femmes

Afin de souligner la Journée internationale de la femme, le Centre communautaire Élie-Carrier de Coaticook accueillait quatre femmes d'exception, des femmes déterminées et passionnées dont le travail participe au bien-être des femmes et de leur entourage. Sous le thème «Des clefs à la portée de toutes», les conférencières ont généreusement partagé leurs propres clefs.
Sylvie Morin, thérapeute
De retour sur les bancs d'école à l'âge de 50 ans pour y apprendre le métier de thérapeute spécialisée en relations humaines, Sylvie Morin croit qu'il faut avoir confiance en la vie et porter attention aux signes qu'elle met sur notre chemin. «Quand on veut être heureux, c'est parce qu'on a choisi de l'être.» C'est le choix qu'elle fait avec l'expérience de celle dont le parcours a été semé d'embûches et d'épreuves. Ses propos témoignaient d'ailleurs de la fragilité de la vie, une fragilité dont elle s'est fait une alliée. «Parce que tout peut nous arriver, il est important de vivre le moment présent.»
Caroline Roy, Cuisine L'Angélique
Copropriétaire de Cuisine L'Angélique, Caroline Roy avait un trousseau de clefs bien garni à partager. La première, l'estime de soi, une clef fondamentale qu'elle doit à ses parents qui lui ont inculqué l'esprit d'entrepreneuriat et cette passion qui la pousse encore aujourd'hui à faire la différence dans la vie des gens. Une différence que des milliers de gens lui doivent à travers ses produits de boulangerie biologiques sans gluten et sans produits laitiers. «J'ai mis deux ans et demi à créer mon pain, mais quand je me dis que je vais réussir, il n'y a plus rien pour m'arrêter», lance Caroline Roy.
Stéphanie Vachon, intervenante sociale
Intervenante sociale à l'Éveil, une ressource communautaire en santé mentale, Stéphanie Vachon a tenu à rappeler qu'une personne sur cinq sera affectée par une maladie mentale au cours de sa vie. «Tout le monde peut vivre des situations difficiles et notre rôle est d'aider ces personnes à les traverser.»
L'organisme a d'ailleurs recours, entre autres, à différents ateliers d'art afin de briser l'isolement, ainsi que permettre aux gens d'exprimer et de partager leurs émotions. «Tout le monde est bienvenu, sans aucune explication.»
Alice Vanasse, auteure
Il aura fallu près d'une dizaine d'années de lecture et d'écriture avant de voir naître Elles aussi bâtissaient le Canada, une oeuvre rappelant avec justesse l'apport des femmes, ces «choses qu'on aurait dû nous apprendre, déclare l'auteure Alice Vanasse. Les hommes ont écrit sur ce qui les habitait et ce qui les intéressait, ce n'est donc que près de quatre siècles plus tard, en 2012, qu'on a reconnu Jeanne Mance comme cofondatrice de Montréal aux côtés de Paul de Chomedey de Maisonneuve», raconte Mme Vanasse avec un sourire.
Cette dernière a réussi à surprendre son auditoire en révélant que le droit de votre avait été retiré aux femmes en 1849 par Louis-Joseph Papineau. Il faudra attendre un siècle, en 1940, avant que les femmes n'aient à nouveau droit de vote. «Aucune femme ne veut être féministe, on ne naît pas féministe, on le devient au fur et à mesure des aberrations que l'on constate», conclut Mme Vanasse.