Les candidats Isabelle Hallé (PQ), Ghislain Bolduc (PLQ), Ludovick Nadeau (QS), Pierre-Luc Boulanger (CAQ) et Évelyne Beaudin (ON) ont débattu devant près de 80 personnes, hier, à l'invitation de la Chambre de commerce du Haut-Saint-François.

Des avis divergents, un débat respectueux

C'est dans une ambiance somme toute conviviale que les cinq candidats de la circonscription de Mégantic ont débattu mercredi  soir, sur invitation de la Chambre de commerce du Haut-Saint-François.Sans surprise, les flèches les plus aiguisées ont été envoyées de part et d'autre par la candidate péquiste, Isabelle Hallé, et le député libéral sortant, Ghislain Bolduc, notamment sur la question de la route 257.
Alors que la candidate du Parti québécois (PQ) s'est « fermement engagée » à y consacrer le budget nécessaire, le député libéral a démontré sa volonté de « remettre en place » le 1,5 milliards en infrastructures que le PQ a supprimé dans le budget 2013-2014.
Les autres candidats en ont profité pour saisir la balle au bond et rappeler qu'aucun de ces deux partis, du temps qu'ils étaient au pouvoir, n'ont entrepris de grands travaux sur la route 257.
Dossier de l'aéroport : des avis partagés
La question de l'aéroport a certainement permis d'entendre des opinions peu entendues dans la MRC. Le candidat de Québec solidaire (QS), Ludovick Nadeau, a demandé s'il n'existait pas d'autres moyens pour éviter la « pollution » et les « désagréments » qui viennent avec l'aéroport.
Candidat pour la Coalition pour l'avenir du Québec (CAQ), Pierre-Luc Boulanger, a plaidé pour un consensus entre les villes de Victoriaville, Drummondville et Sherbrooke, répétant vouloir « éviter les chicanes ».
Autant Mme Hallé que M. Bolduc ont décrit le dossier de l'aéroport comme un projet essentiel au développement de la région.
La question de la taille de l'État a permis à Évelyne Beaudin de décocher une flèche envers son opposante péquiste.
Après avoir affirmé que le meilleur moyen de réduire la taille de l'État est de supprimer un palier de gouvernement, la candidate d'ON s'est dite déçue de ne pas avoir entendu la même réponse de son opposante péquiste.
Il faut dire que la question de la souveraineté a occupé bien peu de place au sein du débat, tout comme le dossier de Lac-Mégantic.
Directrice générale de la Chambre de commerce de Lac-Mégantic, Isabelle Hallé l'a néanmoins inclut parmi ses priorités, disant vouloir « se donner une vision régionale » de la réfection du centre-ville et de la décontamination du site.
Le projet de regrouper le CLSC et le CHSLD de Weedon n'a été abordé qu'en dernier par M. Bolduc, qui a dit placer ce dossier parmi ses priorités. Il a d'ailleurs demandé à Mme Hallé de prendre position, ce qu'elle a refusé de faire « avant de mieux connaître le dossier ».
Somme toute, c'est le candidat sortant qui a reçu le plus de questions du public, notamment sur son engagement au sein du milieu communautaire, sa position sur le projet de loi Mourir dans la dignité et l'avenir de l'agriculture.
Le candidat Ludovick Nadeau a surpris le public en demandant à ce que « l'égalité entre les hommes et les femmes » soit respectée durant la période de questions, ce qui a été fait par l'animateur.
Quelque 80 personnes ont assisté au débat.