Défi Félix Deslauriers-Hallée: courir encore et toujours

Sur la ligne de départ, une trentaine de personnes se préparent à tourner autour du lac des Nations pendant douze heures consécutives. Près de 300 autres se lancent plutôt dans une course d'une distance variant entre un et 10 km. Bienvenue à l'épreuve la plus populaire du Défi Félix Deslauriers-Hallée!
Jean Beloin est parmi ceux qui ont complété l'épreuve « Traverser la noirceur » en faisant le tour du lac toute la nuit. Mais contrairement à ceux qui enfilaient les kilomètres à la course ou à la marche, lui, c'est plutôt en chaise roulante qu'il a relevé le défi.
« Si je fais 50 km je suis content, si j'en fais plus, tant mieux! » lançait avant le départ celui qui en était à sa deuxième participation au défi. C'est finalement avec 63 km au compteur qu'il a traversé la ligne d'arrivée hier matin.
L'ultramarathonien Roger Martel est pour sa part celui qui a parcouru la plus longue distance, soit 94,5 km.
Les plus petits parcours ont évidemment attiré plus de coureurs. Annie Baillargeon et son neveu Jean-Gabriel, 10 ans, ont couru le parcours de 3,5 km. « C'est important pour moi de participer à la course Félix, et j'initie mon neveu à la course à pied et il aime ça! » expliquait avant de partir Mme Baillargeon. Celle-ci est une fan d'événements sportifs de ce genre - à preuve, le matin même, elle avait fait le Challenge Brasserie Lac Brompton. « Je cours pour le plaisir en premier, le jour où je n'en aurai plus envie j'arrêterai », dit celle qui participe à plus d'une quinzaine de défis en tout genre chaque année.
Une expérience de qualité
Outre la course, les participants pouvaient s'inscrire pendant la fin de semaine à une épreuve de vélo, au tournoi de soccer ou à celui de touch football. Un concert du groupe sherbrookois Highway Overdrive a animé la soirée, et le soleil était au rendez-vous presque tout le long.
« Ça s'est très bien déroulé, on est heureux de toutes les activités. En fait, on se parlait ce matin [hier], et le mot qui nous venait en tête cette année était "qualité". On a vraiment augmenté la qualité des activités. On a eu des commentaires très très positifs et on est fiers du travail accompli », a dit Benoît Hallée, organisateur et père de Félix.
Les tournois ont réuni une dizaine d'équipes chacun, et l'épreuve de vélo a attiré plus de 175 participants, une nette augmentation par rapport à l'an passé. La course a toutefois été moins populaire qu'auparavant, faisant chuter d'une centaine de personnes le nombre total de participants au Défi. « On comprend que l'offre est vraiment importante au niveau des courses en région, il y en a deux ou trois par fin de semaine », avance M. Hallée.
De toute façon, le comité organisateur affirme miser sur la qualité de l'expérience avant le chiffre total de participants. Et avec les 60 000 $ amassés lors de cette édition, l'objectif de financement a été amplement atteint.
Le Défi en était cette année à sa quatrième édition, et se déroulait pour la deuxième fois au Marché de la Gare.