Début du procès du dur à cuire Joël Thériault

La mise en échec du dur à cuire Joël Thériault à l'endroit d'Alex Lord lors d'un match de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) à Sherbrooke en septembre 2010 était-elle au geste criminel?
C'est ce que devra déterminer le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec qui entend depuis lundi au palais de justice de Sherbrooke le procès pour voies de fait graves de Thériault à l'endroit d'Alex Lord du Saint-François lors de la partie hors concours du 24 septembre 2010 au palais des sports Léopold-Drolet.
L'enregistrement vidéo de cette mise en échec qui a mis fin à la carrière d'Alex Lord a été déposé en preuve par le procureur aux poursuites criminelles Me André Campagna.
Premier témoin appelé à la barre, un spectateur lors du match, Jean-Guy Dion avait remis son enregistrement aux autorités à la suite d'un appel à la collaboration du public par le Service de police de Sherbrooke.
Le vidéo avait été diffusé sur le site www.youtube.com et repris par les médias.
Texte complet dans La Tribune de mardi.