De l'espoir pour un lien piétonnier

Les citoyens qui réclament un passage piétonnier pour relier le secteur Fatima au centre-ville de Lac-Mégantic, par le pont Agnès, pourraient bien obtenir « temporairement » gain de cause.
La mairesse Colette Roy Laroche a précisé mardi à La Tribune que la Ville « regardait avec le gestionnaire du chantier la possibilité d'établir un passage piétonnier, qui sera possiblement temporaire ».
Rappelons que le 9 février dernier, plus de 200 Méganticois ont marché au centre-ville pour réclamer un tel passage, que la Ville leur refuse pour des questions de sécurité. Le pont Agnès est fermé depuis la catastrophe ferroviaire du 6 juillet dernier; il faut emprunter un trajet de plus 7 km pour passer d'un secteur à l'autre de la ville, traversée par la rivière Chaudière.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.