De Grosse-Île à l'Assemblée nationale

Retour dans le temps, à Grosse-Île, la halte obligatoire des nouveaux arrivants au 19e siècle avant de poser pied à terre officiellement en Nouvelle-France. Le poste d'accueil était rudimentaire comparativement à l'encadrement et au support financier offerts à celles et ceux qui débarquent de nos jours au Québec.
Sont-ce des motifs de reconnaissance suffisants pour appeler au respect de nos règles et de nos valeurs. On entre au salon rouge de l'Assemblée nationale pour le début de la commission parlementaire sur la Charte de la laïcité.
À lire dans La Tribune de mercredi.