Danville : la police dresse le bilan de la perquisition

Après deux jours de travail de démantèlement à Danville, les policiers ont saisi une bonne quantité de méthamphétamine, des produits pour en fabriquer et une arme à feu.
Ils en viennent à la conclusion que les installations découvertes en début de semaine auraient servi à la production de stupéfiants, vraisemblablement un «laboratoire sophistiqué de méthamphétamines».
Rappelons qu'une perquisition a été menée dans une résidence de la route 116, au nord-est de Danville, près d'Asbestos.  Le démantèlement de ces installations s'est déroulé sur une période de deux jours. Une équipe de policiers spécialisés en démantèlement de laboratoire de produits chimiques était sur place, en coordination avec Santé Canada, afin de s'assurer que l'opération se déroule de façon sécuritaire pour tous les intervenants.
Les policiers ont saisi sur place une quantité importante de méthamphétamine en vrac, sous forme solide et liquide, plusieurs produits chimiques nocifs servant à la fabrication de méthamphétamine, des petites quantités de cannabis, haschich et cocaïne, une arme chargée de calibre 22 et des munitions, ainsi que divers équipements servant à la fabrication de méthamphétamine.
Les enquêteurs de l'Escouade régionale mixte (ERM) de la Mauricie - Centre-du-Québec, soutenu d'autres forces policières de la région ont procédé à une opération lundi dont le but était de localiser et de procéder à l'arrestation d'un sujet recherché depuis l'opération Labrit survenue en novembre 2012. Rappelons aussi que cette opération découlait de l'opération provinciale Loquace et avait pour but de démanteler un réseau de trafiquants de stupéfiants qui opérait dans la région de Trois-Rivières.
Les policiers ont frappé lundi soir dans un lieu public de Richmond et ont procédé à l'arrestation de Christian Jr Bédard, 36 ans, recherché sur mandat depuis une opération de démantèlement d'un réseau de trafiquants de drogue dans la région de Trois-Rivières, en novembre 2012. Une femme de 34 ans qui se trouvait avec lui a été arrêtée pour complicité après le fait.
D'ailleurs deux individus sont toujours recherchés dans ce projet, soit, Jessy Kean, 38 ans, et Luc Brisebois, 45 ans.