Les Soeurs Boulay

Dans la bulle des Soeurs Boulay

Elles ont remporté la finale des Francouvertes en 2012. Moins d'un an plus tard, leur premier album Le poids des confettis leur a valu des éloges de la critique et l'amour d'un public toujours grandissant. Et pour couronner le tout, voilà qu'on les honore en leur décernant le titre de Révélations Radio-Canada 2013-2014. Qu'est-ce qui fait battre le coeur des Soeurs Boulay, et comment appréhendent-elles ce succès aussi fulgurant que soudain?
Quelques années à peine après avoir publié des reprises de chansons populaires sur youtube, le duo formé de Mélanie et Stéphanie Boulay fait entendre ses jolies harmonies vocales autant sur les ondes radio que sur les plateaux de télé, et le buzz autour d'elles ne semble pas prêt de diminuer. Les deux soeurs originaires de la Gaspésie sont enchantées de pouvoir faire ainsi rayonner leur musique, mais le fait de grimper si vite occasionne tout de même un certain vertige.
«Ça fait un peu peur. C'est comme une lutte, tu veux tellement que ça marche, ça fait 10 ans qu'on veut vivre de la musique, et là ça nous arrive, mais avec ça il vient un questionnement: est-ce que j'ai envie de me faire reconnaître dans la rue? Nous on est du genre à aller faire notre épicerie en pyjama, on ne veut pas changer!» explique Stéphanie.
Sa soeur avoue tout de même que le succès est grisant. «On est des filles très exigeantes pour notre carrière, on est très impliquées et on prend tout vraiment à coeur. On veut garder notre côté anonyme, mais on veut que notre show soit toujours meilleur, qu'il y ait toujours plus de gens dans nos salles, toujours plus de contrats.»
Stéphanie ajoute que le fait de se retrouver soudain sur la pace publique les a amenées à prendre conscience des responsabilités qui viennent avec une tribune. «On s'est mises à s'intéresser davantage à l'environnement, à se prononcer sur l'actualité, parce qu'on a senti qu'on en avait le devoir.»
Déjà prêtes pour un nouveau défi
À peine trois mois après la sortie du Poids des confettis, les Soeurs Boulay ont déjà entamé le processus d'écriture du deuxième album, mais cette fois en étant plus conscientes de leur style.  Stéphanie admet que c'est suite aux critiques de l'album - qu'elles lisent toutes, sans exception - qu'elles ont réalisé à quel point le thème du féminisme est présent dans leurs chansons, une voie qu'elles souhaitent explorer davantage.
«On a effleuré un petit quelque chose, ça a beaucoup été dit qu'on tendait vers une affirmation de la femme. On n'en était pas si conscientes, et je pense qu'on a envie de le dire davantage, d'être plus crues même, de s'affirmer plus, d'être plus libres.»
Après la réception plus qu'enthousiaste de leur premier album, elles espèrent arriver à écrire le second avec un petit supplément de sagesse, mais autant de liberté. «On ne veut pas tomber dans une caricature de nous-mêmes, explique Mélanie. Quand t'écris, tu n'es pas consciente de ce qui marche dans tes chansons, mais quand on te le fait remarquer, tu peux tomber dans le piège d'essayer de le reproduire.»
Sur la scène du Boquébière, les Soeurs Boulay interpréteront toutes les chansons de leur album, et quelques surprises supplémentaires. Seules sur scène, à chanter en harmonie en s'accompagnant à la guitare, au ukulélé et aux percussions, elles aiment créer le contact et faire de chaque spectacle un événement unique.
«On se sert vraiment des gens qui sont là, on interagit avec eux, on les intègre dans notre bulle.»
À L'AGENDA
Les Soeurs Boulay
Samedi 8 juin à 21h
Boquébière (50 Wellington Nord)
Billetterie: 819 565-5656