Cyzotrime: le renouvellement de la convention n'a pas traîné

Le renouvellement de la convention collective n'a pas traîné en longueur à la compagnie Cyzotrim, située dans l'arrondissement Fleurimont.
Réunis en assemblée générale samedi dernier, les syndiqués ont entériné dans une proportion de 79 pour cent une entente de principe conclue entre leur syndicat et la partie patronale. L'accord était intervenu à la suite d'une seule «longue journée» de négociations tenue le 21 février.
La nouvelle convention collective de quatre ans a permis aux travailleurs d'obtenir des augmentations de salaire et certaines primes.
Ils ont aussi obtenu, entre autres, le droit de choisir un représentant syndical lors d'une rencontre entre l'employeur et la personne salariée, une rémunération équivalente à 36 heures s'il y a ouverture d'un quart de fin de semaine pour les employés qui travailleront 24 heures.
Le syndicat affilié à la CSN considère que cette entente va permettre, pour la majorité des travailleuses et travailleurs à la production, d'obtenir jusqu'à 70 ¢ l'heure d'augmentations de salariale, lit-on dans un communiqué.
Cyzotrim est une entreprise manufacturière qui fabrique des bandes d'étanchéité en caoutchouc pour l'industrie automobile. Les bandes sont destinées aux vires et aux portières des voitures, lit-on sur son site internet.