Crime organisé: l'EMR Estrie pourrait renaître

Tout porte à croire que l'Escouade régionale mixte (ERM) de l'Estrie contre le crime organisé reprendra vie. Une annonce sur l'avenir du regroupement de corps policiers aura lieu vendredi.
Les activités de l'ERM de l'Estrie ont pris fin au printemps dernier. Les polices de Sherbrooke et de Magog s'étaient retirées, faute de financement suffisant.
Selon La Presse, Revenu Québec contribuera au financement des opérations contre le crime. Les corps de police de la province pourront compter sur l'aide financière pour soutenir leurs opérations contre le crime, organisé ou autre, révèle-t-on.
Tout indique que l'entente permet d'ailleurs de sauvegarder une douzaine d'escouades régionales mixtes (ERM), dont la restructuration et la survie étaient menacées à la suite de l'épuisement l'an dernier d'une enveloppe budgétaire fédérale prévue à cette fin.
Une entente a été conclue sur le partage des sommes perçues par Revenu Québec à la suite d'enquêtes policières.
Un point de presse est prévu dans les locaux du Service de police de Sherbrooke vendredi avant-midi. L'inspecteur Sylvain Caron, commandant du district de l'Estrie de la Sûreté du Québec, prendra la parole au nom des corps policiers estriens qui composent l'ERM. Des représentants des corps de police de Magog, Bromont et Granby doivent être présents.
 
À lire dans La Tribune de vendredi, le commentaire du chroniqueur Luc Larochelle.