Courir l'Halloween pour faire la promotion du don d'organes

Des «zombies-médecins» iront de porte en porte vendredi soir pour sensibiliser les Sherbrookois au don d'organes.
À l'occasion de l'Halloween, les étudiants en médecine, en sciences infirmières, en ergothérapie et en physiothérapie de l'Université de Sherbrooke se rassembleront pour la campagne Bonbons et bons dons !
Des équipes de futurs soignants déguisés sillonneront les rues de Sherbrooke afin d'informer de façon ludique et de répondre aux questions traitant du don d'organes.
On veut aussi inciter les gens à en discuter avec leurs proches et à signer l'autocollant de consentement au don à apposer au dos de la carte d'assurance-­‐maladie. «Le consentement au don d'organes et de tissus d'une seule personne permet à 15 autres d'améliorer leur qualité de vie et à encore huit autres de rester en vie», indique un communiqué de presse.
«Annuellement, au Québec, le nombre de transplantations se situe autour de 500 quand la liste d'attente de Transplant Québec est de plus d'un millier de personnes. En 2012, 69 personnes sont décédées en attente d'un don.»
Ce manque de donneurs a incité les étudiants du Comité de santé publique des étudiants en médecine de l'Université de Sherbrooke, à mobiliser leurs pairs et à associer l'organisme Transplant Québec à leur initiative. Ainsi, les étudiants participants ont reçu une formation par Annie Chouinard, infirmière‐ressource en don d'organes et de tissus du CHUS.
L'activité a été réalisée en octobre 2012 par des étudiants de l'Université de Sherbrooke du campus Saguenay puis l'année suivante, l'initiative s'est étendue dans les rues de Sherbrooke et de Montréal.
En 2014, Bonbons et bons dons a été finaliste au gala Forces Avenir 2014 dans la catégorie Santé. Des comités de facultés de médecine ailleurs sur la planète souhaitent adopter et adapter le concept à leur réalité et à leur système de don d'organes pour l'implanter en 2015, souligne le communiqué.