Émilie Pinard. Drôle. Perspicace. Sensible. Joviale. Éloquente. Engagée. Polyvalente. Altruiste. Pis toute.

Continuité et évolution

Ce matin, en écrivant ces mots, j'ai le coeur gros. Il s'agit des dernières lignes que j'écris pour La Nouvelle. Bien sûr, je n'étais encore qu'une recrue, remplissant les divers cahiers de ma plume depuis septembre seulement.
Même en si peu de temps, j'ai vu réellement ce qu'est La Nouvelle. Étant de l'intérieur, j'en ai vu le coeur. C'est un journal différent. Une philosophie différente. Traitant de sujets différents des autres papiers. J'ai vu des journalistes empreints d'éthique couvrir des sujets tantôt délicats, tantôt plus loufoques. Toujours la même ardeur. Toujours le même sérieux.
Je vous lève mon chapeau. Je lève aussi mon chapeau à toi, Sonia, qui apportait une touche magique au journal, grâce à ta flexibilité et à ta créativité. Lourde perte pour le monde sherbrookois de l'édition. J'espère que la fin de La Nouvelle signifie le début de quelque chose de grand pour toi. Une évolution de ta carrière que tu désires. Merci de m'avoir donné la chance de faire partie de ton équipe.
Mais semble-t-il que la vie continue. Au 24 décembre, on se lèvera, on fêtera Noël, on se bourrera la face dans la tourtière, on digèrera. Et 2016 arrivera, petit à petit on oubliera 2015...
Alors voilà. Je tenais à vous souhaiter, tous et toutes, un joyeux Noël (sous la neige qui viendra, je l'espère) et une belle année. Je ne vous souhaiterai pas ce que vous désirez (parce que Dieu sait que ce n'est pas tout le temps sain), mais ce qui est bon pour vous.
Je vous souhaite continuité et évolution. La continuité dans ce qui fait de vous, au quotidien, de meilleurs humains. Votre ouverture d'esprit, votre bienveillance, vos sourires, votre sincérité, votre [insérez ici la qualité de votre choix], etc. Et l'évolution. L'évolution vers ce qui fera de vous de meilleurs humains. Tenir une porte à quelqu'un. Payer un café à Rosaire. Vous ouvrir à l'autre. Diminuer votre peur de la différence. Je vous souhaite aussi une évolution vers une société plus égalitaire. Il me semble qu'on en ait bien besoin ces temps-ci.
Et en continuité, je ne peux passer à côté des souhaits habituels du temps des Fêtes. Du bon temps avec votre famille, avec vos proches, du repos, de la santé, de la bonne bouffe. Je vous souhaite de ne pas prendre de résolutions; on est toujours déçu parce qu'on ne les tient jamais. Donc pas de déception, juste des petits moments de bonheur pour 2016. Pis du drôle. Parce que quand c'est drôle, c'est moins plate. Joyeuses Fêtes!
Émilie Pinard