Conflit d'événements: la chambre propose son agenda public

La Chambre de commerce de Sherbrooke ramène son agenda conçue pour éliminer les dédoublements d'événements publics, comme le conflit qu'on observe pour les deux événements gastronomiques prévus le même week-end.
L'organisme propose donc une solution existante mise de l'avant en 2007 accessible pour ses membres, mais à tous les citoyens de Sherbrooke.
Cet agenda public «avait été demandé par les membres qui vivaient de la frustration lorsqu'il y avait deux ou trois activités au même moment. Les gens d'affaires ne désirent pas se diviser pour courir les événements. Il y a lieu de constater que certains ne connaissent pas les structures existantes», indique la Chambre de commerce de Sherbrooke.
Il suffit de se rendre sur le site internet de la chambre au www.ccsherbrooke.com (colonne de gauche) pour «Proposer un événement» dans le calendrier. La Chambre recevra la proposition afin de l'approuver, précise-t-on.
«Si tous les organisateurs d'événements y inscrivaient leurs activités, il y aurait moins de confusion et de sources de conflits», ajoute-t-on.
Rappelons que la tenue de deux événements gastronomiques le même week-end, en mai, a jeté de l'huile sur le feu d'une relation déjà tendue entre commerçants et l'organisme Destination Sherbrooke. Alors que l'Association des gens d'affaires du centre-ville prépare le Festival du bacon, le Festival international de cuisine de rue se tiendra à un jet de pierre, au Marché de la gare.
Les commerçants déplorent que Destination Sherbrooke ne soit pas intervenu pour éviter de diluer la clientèle. Ils avaient déjà dénoncé, en décembre, l'absence de consultation sur la présentation d'un spectacle country à la place Nikitotek.
Voilà un important problème de communication qu'il faut régler, croit le maire Bernard Sévigny.