Commerce Sherbrooke tend la main aux Promenades King

Commerce Sherbrooke tend la main au propriétaire des Promenades King dans l'objectif de trouver le plus rapidement possible des moyens pour revitaliser le centre commercial.
«On souhaite s'asseoir autour de la même table que le propriétaire du centre commercial afin de mettre en commun notre expertise et partager nos visions pour ce pôle commercial», révèle le président de Commerce Sherbrooke, Louisda Brochu.
Commerce Sherbrooke désire présenter au propriétaire des Promenades King, l'entreprise Yale Properties, la vision de développement commercial récemment adoptée par la Ville de Sherbrooke. Une vision qui prévoit faire de la rue King une véritable colonne vertébrale de la ville. Aussi, Commerce Sherbrooke souhaite également offrir au propriétaire son assistance dans sa démarche d'investissement.
«Il faut aller plus loin et travailler ensemble pour faire revivre ce centre commercial qui doit aujourd'hui se redéfinir», ajoute M. Brochu, qui affirme qu'une rencontre avec un représentant de Yale Properties est à prévoir à court terme.
La décision d'approcher Yale Properties a été prise au terme d'une rencontre qui s'est tenue, hier, entre Commerce Sherbrooke et des élus municipaux. Les conseillers municipaux Marc Denault et Pierre Tardif avaient convoqué les représentants de Commerce Sherbrooke pour savoir quelles étaient les actions mises en oeuvre pour donner un nouveau souffle aux Promenades King.
«La réunion a été encourageante», relate Marc Denault.
«Ce n'est pas la première épreuve que les Promenades rencontrent. À l'ouverture du Carrefour de l'Estrie, du Club Price et du plateau Saint-Joseph, on a eu des craintes, mais les Promenades ont survécu», explique Marc Denault ajoutant que ce n'est pas le déménagement du Provigo qui sonnera la mort du premier centre commercial de Sherbrooke.
Par ailleurs, les commerçants des Promenades King se sont rencontrés mercredi soir. Une réunion à laquelle environ 80 pour cent des locataires du centre commercial ont participé. «Nous aimons notre emplacement et nous avons une volonté de travailler pour aller de l'avant. La rencontre a été très positive et aura de bonnes répercussions», relate un des commerçants présents sans vouloir révéler, pour le moment, les détails du plan de travail esquissé.