Colette Roy Laroche

Colette Roy Laroche lance un appel au nouvel acquéreur de la MMA

Même si elle sait que sa municipalité a des pouvoirs limités en ce qui concerne le transport des matières dangereuses, la mairesse de Lac-Mégantic lance un avertissement à l'acquéreur des actifs de la Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA).
Colette Roy Laroche espère que l'entreprise qui mettra la main sur l'entreprise en faillite fasse preuve d'ouverture. Les citoyens et les élus de Lac-Mégantic souhaitent que le nouvel acquéreur soit une compagnie solide financièrement, a-t-elle souligné.
Elle dit espérer que les intérêts premiers de l'entreprise ne seront pas financiers, mais bien la sécurité des gens. Le poids qu'a pris sa municipalité dans l'opinion publique pourrait inciter l'entreprise à collaborer, espère-t-elle. 
C'est une société new-yorkaise qui a remporté une vente aux enchères tenue mardi matin pour acquérir presque tous les actifs de la Montreal Maine & Atlantic Railway, a appris La Presse. Il s'agit de la société Railroad Acquisition Holdings LLC, une filiale de Fortress Investment Group.
Dans un communiqué, Mme Roy Laroche a indiqué qu'elle n'avait pas reçu d'information quant à la transaction et la compagnie impliquée. « J'ai appris comme vous tous aujourd'hui la vente des actifs de MMA. Je n'ai pas discuté avec les acquéreurs encore. J'espère que je pourrai parler aux gens de la compagnie sous peu et pouvoir vous donner de l'information sur les plans de la compagnie. J'espère aussi que des représentants de ce nouvel opérateur viendront se présenter aux gens de Lac‐Mégantic. »
Matières dangereuses
Mme Roy Laroche aimerait qu'on interdise le transport de matières dangereuses par train sur sa municipalité frappée par un déraillement ayant fait 47 morts l'été dernier, mais s'en remet à Transport Canada pour faire respecter les normes.
Les actifs de la MMA, le transporteur ferroviaire du Maine impliqué dans la catastrophe de Lac-Mégantic en juillet dernier, sont mis aux enchères ce mardi. On s'attendait à ce qu'au moins deux acheteurs soient intéressés par la MMA qui s'est placée sous la protection des tribunaux après le déraillement meurtrier.
La vente aux enchères est dirigée par deux syndics de faillite, l'un pour les actifs de la compagnie au Canada et l'autre pour les actifs américains, bien que les deux portions doivent être vendues en bloc.
BST
Par ailleurs, le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada émettra trois recommandations en lien avec son enquête sur l'accident de train à Lac-Mégantic.
Le BST présentera ses recommandations jeudi à Ottawa.
- Avec Camille Dauphinais-Pelletier et La Presse Canadienne