Coaticook: Jean-Pierre Lefebvre sonne le ralliement pour contrer les dissensions

Les sinistres survenus au centre-ville de Coaticook en janvier ont non seulement laissé un immense trou sur la rue Child avec la disparition de trois bâtiments commerciaux, ils ont aussi créé des dissensions au sein de la population quant à ce qui aurait pu et aurait dû être fait afin de prévenir une telle catastrophe.
L'homme d'affaires et propriétaire de Place J.R. Lefebvre, Jean-Pierre Lefebvre, invite la population à aller au-delà de leurs divergences et se tourner vers l'avenir en affichant haut et fort cet appel à l'entraide : « Vers un Coaticook solidaire! » Apposé sur la façade arrière de son commerce, le message surplombe stratégiquement le vide laissé par la démolition des commerces sinistrés.
« À la suite des événements, je tenais à lancer un message d'espoir et un appel à la solidarité en invitant tout le monde, gens d'affaires ou pas, à se tenir ensemble face aux épreuves, déclare M. Lefebvre. Mon plus grand voeu est que mon geste ait été perçu comme tél. »
C'est le cas de la jeune propriétaire de Gaétane Fleuriste, Julie Vaillancourt, qui a vu son commerce s'envoler en fumée le 15 janvier, alors que l'attention était portée sur les bâtiments fragilisés par l'inondation du 11 janvier. « C'est comme une grosse tape dans le dos qui vient nous dire, vous êtes capable de vous relever, partage Mme Vaillancourt. Beaucoup de commentaires négatifs ont circulé durant les événements, mais ce dont on avait vraiment besoin c'est de sentir qu'il y avait du monde derrière nous et c'est le message que Jean-Pierre nous envoie. »