Opération Enfant Soleil a annoncé une aide financière de plus de 860 000 $ au CHUS, hier. Dans le cadre de leur tournée, les deux animateurs d'OES, Jean-François Breau et Marie-Ève Janvier, ont aussi désigné des Enfants Soleil afin de souligner le courage des enfants malades. En Estrie, c'est la petite Jasmine Desmarais qui a reçu ce titre. On la voit ici en compagnie des deux animateurs et de sa mère, Caroline Drouin.

CHUS : nouveau coup de pouce d'Opération Enfant Soleil

Le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) a reçu un coup de pouce financier de 861 000 $, jeudi, par Opération Enfant Soleil, une somme destinée à la concrétisation du Centre femme-jeunesse-famille. Le CHUS en a profité pour annoncer que le futur centre portera désormais le nom de pavillon Enfant Soleil.
Opération Enfant Soleil (OES), qui est un partenaire majeur du projet, a déjà multiplié les dons et s'est engagé à verser jusqu'à 10 M $ pour la réalisation du centre, qu'on espère autour de 2017. Le pavillon regroupera notamment l'unité de soins et les soins intensifs pédiatriques, la pédopsychiatrie, la maternité et la néonatalogie. Il desservira les familles et les enfants de l'Estrie, le Centre-du-Québec et une partie de la Montérégie. Jusqu'ici, OES a versé un peu plus de 8 M $ pour ce projet.
Le directeur général par intérim du CHUS, Dr Stéphane Tremblay, s'est réjoui de l'annonce, qui a été faite en présence notamment des deux animateurs d'OES, Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau, qui s'investissent pour cette cause depuis quelques années. La chanteuse originaire de Roxton Pond a rappelé qu'elle a elle-même perdu son frère d'un cancer l'an dernier. Son frère a reçu le diagnostic alors qu'il n'avait que neuf mois. Il a ensuite été déclaré guéri, mais le cancer a frappé de nouveau alors qu'il était adulte.
Dans le cadre d'une tournée provinciale, l'équipe d'OES souligne le courage d'un enfant malade dans chaque région. Hier, Jasmine Desmarais, âgée de 9 ans, a été désignée «Enfant soleil» de l'Estrie. La fillette est atteinte d'une malformation au cerveau. Elle souffre d'épilepsie : elle peut subir entre huit et quarante crises par jour. Les crises et les comas épileptiques ont entravé son développement et laissé des séquelles, comme une régression du langage. «Il n'y a pas une journée pareille. On s'adapte, on n'a pas le choix», témoigne sa mère, Caroline Drouin. «C'est une petite fille énergique, qui aime tout le monde», souligne celle qui était accompagnée de son conjoint Éric Desmarais et de leur fille. L'histoire de Jasmine pourra être vue, à l'instar de celle de 17 autres enfants, lors du téléthon qui aura lieu les 31 mai et 1er juin.
L'organisation a aussi annoncé une aide financière de 18 104 $ pour la garderie Rire et Câlins. Celle-ci, située à Sherbrooke, accueille 35 enfants âgés entre 18 mois et cinq ans. Le don offert servira notamment à aménager la cour extérieure.
Billy Poirier, agent du Service de police de Sherbrooke (SPS), a pour sa part annoncé que lui et ses collègues répéteront le même exploit que l'an dernier. L'été passé, 10 policiers du SPS avaient couru à relais jusqu'en Gaspésie afin d'amasser des fonds pour OES. La course avait duré un peu plus de 54h. Si l'équipe parvenait à trouver un commanditaire majeur, l'événement pourrait devenir un classique, a fait savoir Billy Poirier.