Yves Bolduc

CHSLD de Weedon: des propos qui font sourciller Yves Bolduc

L'évocation de lits inoccupés au Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de Weedon fait sourciller le député libéral de Jean-Talon et ancien ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc.
« Des lits de libres en CHSLD, c'est très étonnant, souligne-t-il. D'après moi, c'est une consigne qui a été donnée », explique-t-il. Selon des chiffres fournis par la direction générale du CSSS du Haut-Saint-François, le CHSLD de Weedon aurait un taux d'inoccupation de 6 % depuis le 1er avril 2010.
Les soupçons du député libéral font écho aux accusations lancées par le Comité de citoyens pour la survie du CLSC-CHSLD de Weedon l'automne dernier concernant les critères d'admission au CHSLD, jugés trop sévères.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.
Abonnement à la version électronique: