Charlie Hebdo: la Ville met ses drapeaux en berne

La Ville de Sherbrooke dénonce l'attentat perpétré à Paris contre le journal Charlie Hebdo. Les drapeaux devant l'hôtel de ville ont été mis en berne mercredi.
« En tant que palier de gouvernement démocratique, nous ne pouvons pas rester silencieux devant la gravité et l'atrocité d'un tel geste. Cet acte de barbarie extrême à l'encontre de la presse et de la liberté d'expression dépasse l'entendement », déclare le président du comité exécutif, Serge Paquin.
« Au nom du maire Bernard Sévigny, des membres du conseil municipal et de la population sherbrookoise, je tiens à manifester notre totale indignation ainsi que notre entière solidarité envers le peuple français et les familles éprouvées », ajoute-t-il dans un communiqué de presse diffusé mercredi après-midi.