L'animatrice Anick Dumontet et le chanteur Maxime Landry posent en compagnie du jeune ambassadeur d'Opération Enfant Soleil pour le Centre-du-Québec, Félix De Granpré.

Centre-du-Québec : Opération Enfant Soleil remet 25 000 $

De passage au Centre-du-Québec dans le cadre de la tournée provinciale de promotion des activités d'Opération Enfant Soleil, l'animatrice Anik Dumontet et le chanteur Maxime Landry ont annoncé l'octroi de quatre aides financières dans la région pour un total de 25 490 $.
De tous les projets retenus, c'est celui de l'école Cascatelle de Kingsey Falls qui a reçu la plus importante contribution. L'établissement a bénéficié de 10 586 $ afin de procéder à l'acquisition de modules de jeux, dont certains sont adaptés aux enfants à mobilité réduite.
Le Centre de santé et de services sociaux d'Arthabaska-et-de-l'Érable a, par ailleurs, reçu une somme de 8652 $ qui permettra, en partie, l'achat de cinq moniteurs à signes vitaux améliorant la qualité et la rapidité des interventions auprès des enfants.
Dans Drummond, le duo de célébrités a annoncé des investissements de 3081 $ et de 3171 $ pour deux projets issus du Centre de santé. Ces sommes d'argent permettront, en partie, de faire l'acquisition d'un pousse-seringue assurant un débit constant lors de l'alimentation entérale de bébés prématurés.
L'autre somme favorisera, par l'achat d'équipement pédiatrique, le maintien et le retour rapide des nouveau-nés en région, par l'achat de trois saturomètres facilitant une surveillance continue des enfants dans toutes les chambres d'isolement de l'établissement.
Depuis 1992, Opération Enfant Soleil a remis 703 080 $ dans les deux centres de santé centricois.
Le petit Félix
Afin de démontrer encore un peu plus l'utilité de l'organisme, Anik Dumontet et Maxime Landry ont présenté l'ambassadeur d'Opération Enfant Soleil au Centre-du-Québec, le petit Félix De Granpré.
Âgé de dix ans à peine, il souffre de diabète de type 1, d'un trouble déficitaire de l'attention et est en rémission d'une forme d'arthrite juvénile. L'état de santé de Félix amène la famille dans un nouveau chapitre de leur vie, lourd de stress, de changements et de restrictions. Au fil des ans, malgré plusieurs hospitalisations et traitements, la famille ne changerait rien à leur histoire parce qu'elle a fait d'eux ce qu'ils sont aujourd'hui.
«On sait que d'octroyer des montants comme ceux-là, ça ne va pas tout régler, mais ça rend les choses plus faciles pour les familles. Leur participation est importante dans le processus de guérison», a conclu Mme Dumontet.