Cascades à East Angus: 180 travailleurs perdent leur emploi

La direction de la compagnie Cascades a annoncé la fermeture de son usine de fabrication de papier kraft située à East Angus, en Estrie. Avec cette décision, 180 travailleurs perdent leur emploi.
<p>Éric Huppé</p>
La fermeture sera effective le 3 octobre prochain, a-t-on annoncé.  Les employés avaient été convoqués par la direction à une rencontre, mercredi matin.
Pour l'occasion, la production de l'usine avait été interrompue à temps pour le début de cette rencontre à 10h30.
Selon le président du Syndicat des travailleurs des pâtes et papiers, Éric Huppé, les trois prochains mois seront consacrés à relocaliser les employés touchés vers d'autres unités de production de la compagnie.
À vendre
Il y a quelques mois, la direction de Cascades avait annoncé vouloir vendre son usine d'East Angus. Des démarches avaient été entreprises par les employés pour en faire l'achat. 
Selon M. Huppé, le Fondaction CSN s'est retiré du projet, ce qui a forcé la compagnie à prendre la décision de fermer.
Le projet de relance, qui nécessitait un investissement de 20 millions $, n'a pu se réaliser, déplore-t-il. «Il manquait de profondeur au niveau des investisseurs. Il fallait un investisseur aux reins solides.»
«On s'en attendait oui et non. On trouve ça bizarre. On ne manquait pas de commandes. Nous étions confiants d'offrir de bonnes années à l'usine.»
Gino Lévesque, un ancien directeur de division de l'usine qui pilotait le dossier, a mentionné dans un communiqué que malgré l'appui soutenu de Québec, «nous n'avons pu trouver un partenaire financier stratégique qui aurait, en cas de coup dur, assuré l'avenir à long terme de l'usine.»
«Conséquemment, à défaut de présence d'un partenaire stratégique, le projet de relance ne peut aller de l'avant. Merci à tous pour votre support indéfectible et vos efforts tout au long de ce processus. Mes pensées vont aux travailleuses et aux travailleurs d'East Angus et à leur famille. » 
M. Lévesque a remercié les gens du comité provisoire des employés, les syndicats locaux ainsi que la compagnie Cascades qui a offert des conditions exceptionnelles pour faciliter l'éventuel transfert des actifs. «Pour son impact à court terme, la qualité du plan de relance que nous avons élaboré a été reconnue notamment par le gouvernement du Québec», écrit-il. 
Réduire l'impact 
Selon le président et chef de l'exploitation du groupe des produits spécialisés de Cascades, Luc Langevin, la société avait déjà annoncé à ses employés qu'elle se retirerait du secteur du papier kraft en novembre. Cependant, faute de nouveaux investisseurs, les négociations entourant un montage financier pour relancer l'usine ont échoué.
Cascades a précisé qu'elle relocaliserait du personnel dans ses autres installations, dans la mesure du possible, et qu'elle travaillerait avec le syndicat et les gouvernements pour réduire l'impact de sa décision sur les employés et la collectivité.
L'usine d'East Angus, située sur la rue Warner, a été fondée en 1881. Elle a été acquise par Cascades en 1983.
L'usine de Cascades dédiée à la fabrication de carton plat couché à East Angus n'est pas affectée par la décision annoncée mercredi.
L'action de Cascades cédait mercredi matin 15 cents à la Bourse de Toronto, pour s'échanger à 6,41 $.
- Avec Christine Bureau et La Presse Canadienne