Cartel de l'essence: Martin Proulx plaide coupable

Un peu plus d'un mois avant de subir son procès en compagnie de cinq autres coaccusés dans le cadre du cartel de l'essence, Martin Proulx a décidé de reconnaître ses fautes criminelles et couper court au processus judiciaire.
Administrateur de la station-service Pétro-Canada au coin des rues King et Léger à Sherbrooke au moment des faits qui lui sont reprochés, Proulx a plaidé coupable à l'accusation de complot pour avoir fixé le prix de l'essence à la pompe dans les marchés de Sherbrooke et Magog entre le 1er avril 2005 et le 29 mai 2006.
Il s'est vu imposer une peine de 5000 $ d'amende par le juge Martin Bureau de la Cour supérieure à la suite d'une suggestion commune proposée par les avocats au dossier. Martin Proulx dispose de trois mois pour acquitter ce montant.
Lors de la période visée, la station-service administrée par Martin Proulx a vendu 2 760 147 litres d'essence pour une valeur dépassant les 1 782 280 $.
Texte complet dans La Tribune de mercredi.