Les accusés Yves Gosselin, Michel Lagrandeur et Linda Proulx.

Cartel de l'essence: la poursuite veut résumer la preuve

Courte journée d'audience, mercredi, au palais de justice de Sherbrooke au procès du cartel de l'essence.
Linda Proulx du Pétro-Canada du chemin de la rivière aux cerises, Michel Lagrandeur du Shell de la rue Sherbrooke à Magog et le représentant Irving Yves Gosselin ont vu la poursuite demander une suspension afin de compléter un tableau visant à résumer la preuve qu'ils souhaitent présenter.
Les accusés subissent leur procès sous le chef d'accusation de complot pour avoir fixé les prix de l'essence à la pompe dans les marchés de Magog et Sherbrooke en 2005 et 2006.
« Ce tableau indique les observations faites sur le terrain par les enquêteurs, à telle date, à telle heure pour telle station-service. Le dépôt de ces données vise à éviter d'assigner les enquêteurs comme témoins. Rien ne sera ajouté aux observations faites pour les accusés », a expliqué au tribunal le procureur aux poursuites pénales du Canada au dossier, Me Stéphane Hould.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.
Abonnement à la version électronique: