La veille de sa première mise en application, la STS a suspendu mercredi sa décision de retirer ses services réguliers du campus de l'Université de Sherbrooke les jeudis après 18 h 30.

Campus universitaire : la STS suspend sa décision

La veille de sa première mise en application, la Société de transport de Sherbrooke (STS) a suspendu mercredi sa décision de retirer ses services réguliers du campus de l'Université de Sherbrooke les jeudis après 18 h 30
Cette volte-face découle d'une proposition faite par l'Université de Sherbrooke et par les associations étudiantes à la STS et au Syndicat des chauffeurs.
La proposition intègre une série de mesures qui « devraient permettre » d'assurer la sécurité au débarcadère et dans les autobus les jeudis soir, précise la directrice générale de la STS, Huguette Dallaire, par voie de communiqué.
Parmi ces mesures, elle mentionne des actions visant à réduire la consommation d'alcool sur le campus; un renforcement du contrôle au débarcadère de la STS avec des agents responsables de la sécurité; et une relocalisation des navettes spéciales avec agent à bord des navettes et sur le débarcadère.
« L'ensemble de ces mesures permet à la STS de suspendre dès maintenant sa décision de ne plus circuler sur le campus, le temps de s'assurer que les conduites inacceptables ne se répéteront plus », précise le communiqué.
Rappelons que la STS a soulevé un tollé dans la population étudiante, vendredi dernier, en annonçant cette nouvelle politique du jeudi soir qui visait à assurer la sécurité des chauffeurs, dans un contexte où les débordements sont de plus en plus fréquents.