Alain Ouzilleau

Cabico prépare un agrandissement

Dès ce printemps, le Groupe Cabico se prépare à ajouter 10 000 pi² (930 m²) aux 60 000 pi² (5575 m²) de plancher que l'entreprise occupe actuellement, lesquels sont répartis dans trois bâtiments avoisinants du complexe industriel de Coaticook. Il s'agit d'un investissement estimé à environ 3 M$ avec l'embauche d'une trentaine de nouveaux employés pour un total de près de 300 emplois.
Le projet d'agrandissement inclura, entre autres, l'aménagement d'une chaîne de montage, l'agrandissement et la réorganisation des espaces d'entreposage, ainsi que l'achat d'équipements. On en profitera aussi pour restructurer l'espace administratif dont les installations dites temporaires le sont depuis bientôt neuf ans suivant l'incendie du bâtiment principal survenu en mars 2005 à Barnston-Ouest. « L'incendie a eu lieu un mardi et dès le samedi nous étions fonctionnels, déclare Alain Ouzilleau, propriétaire de l'entreprise depuis 2011. La Ville de Coaticook avait offert de nous héberger temporairement dans un de ses locaux vacants du complexe industriel et nous y sommes toujours! »
Avec une production moyenne équivalant à 100 cuisines par semaine, le fabricant d'armoires sur mesure se sent indéniablement à l'étroit, et ce, depuis trop longtemps. « Notre projet d'agrandissement est en retard, car nous en avons besoin immédiatement, lance M. Ouzilleau avec un large sourire. L'an dernier nous avons enregistré une hausse de croissance de 25 %. Notre plus gros défi n'est donc pas de dénicher de nouveaux clients, mais de répondre à la demande. » On prévoit d'ailleurs que le chiffre d'affaires de 45 M$ en 2013 devrait s'élever de 55 à 60 M$ en 2015.
Selon M. Ouzilleau, cette forte croissance repose sur trois éléments majeurs. La diversification des marchés dont les ventes canadiennes sont passées de 5 % en 2004 à 40 % en 2014, soit une baisse de 95 % à 60 % pour le marché américain. Le maintien de la clientèle américaine durant la crise de l'industrie du bois et la récession de 2007 à 2011. « Contrairement à bien d'autres compétiteurs, nous nous sommes accrochés et nous avons continué à investir dans notre réseau de distribution américain et le développement de cette clientèle », précise M. Ouzilleau. Et en dernier lieu, une planification faisant fi des fluctuations du dollar. « On ne veut pas retomber dans le piège de miser sur un dollar faible pour assurer notre profitabilité ou camoufler notre inefficacité. On agit donc comme si le dollar était à un pour un », conclut Alain Ouzilleau.
Pour le futur et afin de se rapprocher de ses marchés, Groupe Cabico se prépare à acquérir de nouvelles usines, notamment dans le sud-est des États-Unis et dans l'Ouest canadien. « À Coaticook, la production de Cabico se concentre sur les produits haut de gamme et de milieu de gamme, alors que les nouvelles usines serviront à diversifier notre porte-folio en y ajoutant les produits de bas de gamme pour lesquels nous avons une forte demande, soit un chiffre d'affaires additionnel de 8 à 10 M$ », explique M. Ouzilleau.
Cabico Boutique
Inaugurée l'été dernier, Cabico Boutique se veut la plus grande surface de montre d'armoires de cuisine, de salle de bain et de mobiliers intégrés sur mesure à Québec. « Cabico Boutique se porte très bien et nous prévoyons ouvrir une deuxième boutique en 2015, suivi d'une boutique tous les deux ans pour atteindre un total de quatre à cinq boutiques en 2020.