L'édifice Divinity House, sur le campus de l'Université Bishop's, devra faire l'objet d'importants travaux, estimés à quelque 6 M $ ou il devra être démoli. En raison de sa détérioration, l'institution a dû fermer le bâtiment. Elle devra se pencher sur le sort de l'édifice datant de 1891 au cours des prochaines semaines.

Bishop's forcée de fermer un bâtiment en décrépitude

Un des bâtiments du campus de l'Université Bishop's, qui abritait notamment une vingtaine de bureaux de professeurs, a dû être fermé pour des raisons de sécurité. L'édifice, datant de 1891, présentait des risques possibles d'effondrement.
L'institution devra décider si elle démolit le bâtiment ou si elle le rénove. Les travaux sont cependant évalués à quelque 6 M $ et Bishop's, dans un contexte de compressions budgétaires, gratte les fonds de tiroir. La Tribune révélait d'ailleurs, mardi, que l'institution ne sera plus en mesure d'assurer le financement qu'elle versait annuellement au Théâtre Centennial, ce qui représente une somme de l'ordre de 200 000 $. La saison culturelle 2015-2016 de l'institution est donc menacée.
L'édifice appelé Divinity House se trouve à l'entrée du campus de Bishop's, du côté de la route 108, tout près de la chapelle St-Mark's et de McGreer, le pavillon abritant les bureaux de l'administration. Bishop's a été fondé en 1843.
« On a fait venir des ingénieurs pour analyser et voir l'état du bâtiment », explique Miles Turnbull, vice-principal académique de Bishop's, en soulignant que ces derniers ont notamment constaté des problèmes de structure.
Sur l'avis des professionnels, la direction avait jusqu'à la fin de 2014, en décembre dernier, pour vider l'édifice.
Les bureaux des professeurs ont dû être relogés ailleurs sur le campus. Divinity House abritait également une salle de séminaire et un centre de perfectionnement. « Maintenant, le bâtiment est fermé », note M. Turnbull.
« On est en train de voir à un plan d'action, si on peut identifier une source de financement pour procéder à la rénovation. On est dans les étapes préliminaires. C'est certain que la décision sera difficile, car il s'agit d'une dépense élevée. Ce sera la décision du conseil d'administration. On va étudier toutes les options », indique M. Turnbull, en rappelant également que le contexte historique doit aussi être pris en compte.
Rappelons que Bishop's n'a toujours pas dévoilé ce qu'elle comptait faire avec l'aréna W.B-Scott, qui a été remplacé par un nouvel aréna. W-B Scott étant devenu désuet, l'institution envisageait la possibilité de le démolir.
En 2007, l'Université de Sherbrooke avait été forcée de fermer temporairement une section de la faculté des sciences, après la détection d'un effritement dans une dalle de béton constituant le toit de l'édifice.