Bilan de la SQ: 43 décès de façon tragique en 2015

Les routes de l'Estrie et du Centre-du-Québec ont été le théâtre de 38 accidents mortels au cours de l'année 2015.
<p>Aurélie Guindon</p>
Si l'on ajoute les cinq accidents survenus sur le réseau hors route, ce sont 43 personnes qui ont perdu la vie de façon tragique au cours des douze derniers mois.
«Étant donné les modifications territoriales de la Sûreté du Québec, nous ne pouvons établir de comparaison avec les autres années. C'est le premier bilan que nous effectuons depuis la redéfinition territoriale», explique la porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie, Aurélie Guindon.
À l'échelle du Québec, la SQ signale une hausse de 13 pour cent des collisions mortelles. Le nombre d'accidents mortels est passé de 216 en 2014 à 245 en 2015.
«Encore un décès sur cinq est causé par le fait que la personne ne portait pas sa ceinture de sécurité», note la sergente Aurélie Guindon.
Les causes des collisions mortelles les plus fréquentes sont les excès de vitesse et la conduite dangereuse dans plus du quart des accidents mortels à 26 pour cent.
La capacité de conduite affaiblie par l'alcool, les drogues ou la fatigue à 17 pour cent et les distractions au volant à cinq pour cent constitue les causes principales.
La SQ poursuivra son travail sur les routes du Québec en fonction du programme ÉPIC, pour Éducation, Prévention, Intervention et Communication.
«L'objectif demeure toujours d'améliorer la sécurité sur les routes et d'en diminuer les décès. Nous allons poursuivre les opérations concertées avec les autres corps de police», mentionne la porte-parole de la SQ en Estrie.