Bénéfices records à Hydro grâce aux grands froids

Les grands froids de l'hiver 2014 ont été favorables à Hydro-Sherbrooke, qui a enregistré un record de vente d'énergie, un record de profits et un record de pointe de consommation.
Le directeur général d'Hydro-Sherbrooke Christian Laprise a dévoilé ces résultats lundi à l'occasion de la présentation du bilan annuel devant les élus municipaux. Il a rapporté des ventes totalisant 169,5 M$ pour des profits records de 23,6 M$. «Les grands froids sont le facteur déterminant de ces ventes. C'est une année où il n'y a pas eu de tempête sévère ni de verglas, ce qui favorise les activités optimales et la fiabilité optimale.»
Les ventes de 2014 sont supérieures de 12 M$ à celles de 2013. La pointe historique de consommation s'est chiffrée à 526 MW et elle s'est pratiquement répétée en 2015. Cette performance justifie la construction prochaine d'un quatrième poste de distribution. «Nous sommes dans la phase préliminaire d'ingénierie pour construire un poste de transformation pour prendre l'électricité à haute tension d'Hydro-Québec et la distribuer sur notre territoire.» Le nouveau poste permettra de scinder certaines artères afin de mieux balancer les charges.
Le réseau de distribution s'est par ailleurs agrandi d'environ 21 km. On comptait aussi 575 nouveaux raccordements.
Compteurs à radiofréquences
Quant à l'installation de compteurs électroniques à radiofréquences, environ 18 765 ont été posés avant le 31 décembre. Les activités se poursuivent. «L'objectif est ambitieux, mais nous aimerions prendre beaucoup d'avance cette année en installant quelque 50 000 compteurs. Nous visons avoir terminé l'installation des 85 000 compteurs à la fin de 2017. Le taux de refus est de 2 %. Nos données nous disent que c'est quatre fois moins à Hydro-Québec. Il y a plus de refus dans la région estrienne», mentionne M. Laprise.
Christian Laprise précise qu'Hydro-Sherbrooke ne recueillera pas beaucoup de revenus supplémentaires grâce à ces nouveaux compteurs, néanmoins considérés plus fiables.
M. Laprise s'est par ailleurs réjoui de la fiabilité du réseau en 2014, la meilleure des cinq dernières années, et du temps record pour répondre à la clientèle. Le temps moyen d'attente au téléphone était de moins de 90 secondes. Hydro-Sherbrooke a enregistré 80 000 appels avec un taux de réponse dépassant 96 %.
Julien Lachance, président du nouveau conseil de direction d'Hydro-Sherbrooke, est néanmoins conscient des défis qui s'amènent. «Hydro-Sherbrooke, c'est assez gros pour avoir des gens compétents sur place et assez petit pour avoir des gens qui se retournent rapidement. C'est une force! On reste préoccupés par la nouvelle règlementation qui, à terme, dans cinq ans, amputera 7 M$. Il faut continuer à travailler notre lien avec Hydro-Québec de façon à avoir des discussions constructives avec eux et à être complémentaire.»