Belvédère vers des tas de terre

C'est une gravière ou un développement domiciliaire qui pousse dans le champ longeant la rue Belvédère Sud ? En fait, des dizaines maisons sont sorties de terre derrière les montagnes de pierre du Quartier du Ménestrel, un projet résidentiel de 120 millions.
Ce remue-ménage n'est pas tellement agréable pour le voisinage de l'école internationale du Phare. Ça aurait pu être pire car 3000 camions auraient été nécessaires s'il avait fallu déplacer toutes ces matières, répond le promoteur. Les amoncellements ont pris les proportions inhabituelles d'un projet qui l'est aussi, justifie-t-on du côté de la Ville.
À lire dans La Tribune de mercredi.