Beau mais très chaud pour la Fête du Canada

Alors que les organisateurs de festivités en plein air redoutent habituellement la pluie, mardi, c'est peut-être le surplus de chaleur et de soleil qui aura fait déguerpir de façon précoce quelques personnes de la Fête du Canada.
« Beaucoup de jeunes familles sont venues de bonne heure, mais sont reparties parce qu'il faisait trop chaud », remarquait en après-midi le membre du comité organisateur Gérard Coté. « C'est très chaud, mais c'est infiniment mieux que de la grosse pluie! » soulignait-il toutefois.
Denis Martel était venu profiter de la journée avec sa fille qui, à voir l'entrain dont elle faisait preuve en sautant dans un château gonflable, ne semblait pour sa part pas trop accablée par la température. « On est venus pour les jeux et les feux d'artifice pour ma fille, et pour le spectacle de musique pour moi », dit le Sherbrookois. L'orage annoncé n'aura d'ailleurs pas perturbé le spectacle, à la grande joie des spectateurs.
Les Insoumis
Malgré les câlins gratuits distribués par le groupe « Chanter la vie » des Îles-de-la-Madeleine, l'ambiance n'était pas harmonieuse à 100 % tout au long de la journée. Une dizaine de membres du mouvement des Insoumis étaient présents lors de la cérémonie d'assermentation des nouveaux Canadiens, brandissant de grands drapeaux du Québec et des Patriotes.
« On vient affirmer que notre pays c'est le Québec, et qu'on n'a jamais adhéré au Canada », affirme le porte-parole et membre fondateur des Insoumis, Sylvain Meunier. « C'est surtout de dire qu'on considère ça comme une intrusion de fêter le Canada au Québec puisqu'on n'a jamais fait le choix de le joindre. En même temps, on est venus souhaiter la bienvenue aux nouveaux arrivants en français », ajoute-t-il.
Ces démonstrations, paisibles, n'ont pas ébranlé les organisateurs. « Il n'y a peut-être pas un pays au monde à part ici où tu peux, le jour de la fête du pays, exprimer ton opposition au pays comme ça s'est fait aujourd'hui », a remarqué Gérard Coté.