Marie-Claude Vézina et André Gagné

Baldwin: la récupération solidement ancrée

Si Michel Beaudoin « a bûché fort » pour que son entreprise de récupération de bois de grange prenne son envol, c'est toutefois sans avoir mis la hache dans le moindre tronc. Malgré le décès de M. Beaudoin - alias Baldwin - il y a quelques semaines, Baldwin récupération restera bien enraciné à Bury sous l'égide d'une nouvelle propriétaire, Marie-Claude Vézina.
Elle-même détentrice d'un plancher en bois de grange, Mme Vézina souhaite continuer l'oeuvre de son ami de longue date, M. Beaudoin. « Quand j'ai su que Baldwin était gravement malade, je me suis dit que j'avais envie de prendre sa relève. Ce projet-là m'allume et me passionne. J'ai toujours aimé le bois et j'essaye en même temps de faire ma part pour l'environnement », explique Mme Vézina.
Le premier défi pour la nouvelle propriétaire sera de « maintenir l'entreprise sur son erre d'aller». Pour ce faire, elle compte tirer profit des médias sociaux et de l'internet. Elle pourra aussi se fier à l'expertise du seul employé de Baldwin récupération, André Gagné, qui restera en poste pour s'occuper de la cour à bois au jour le jour.
Texte complet dans La Tribune de mercredi.