Baisse de sensibilité

Selon l'Agence de la santé et des services sociaux de l'Estrie, les services en santé rendus à la suite de la catastrophe de Lac-Mégantic avoisinent les 5 M $. Québec compensait tout au début, ce n'est plus le cas. L'effort régional sera d'un demi-million cette année.
Si les besoins demeurent criants et sont « disproportionnés », pourquoi le gouvernement provincial lésine-t-il sur le financement des coûts de santé après avoir quasiment foncé tête baissée pour soigner l'environnement ?
À lire dans La Tribune de vendredi