«Aux citoyens de Brompton de décider!»

Le président de la Chambre de commerce de Fleurimont, François Bouchard, n'appuie pas la réforme Sévigny. Au contraire, il supporte les citoyens de Brompton et souhaiterait que la décision concernant la fusion entre Brompton et Fleurimont leur revienne.
« Les citoyens de Fleurimont réagiraient pareil comme eux s'ils se sentaient menés de cette façon! Je comprends les gens de Brompton de s'opposer à cette fusion. Parce qu'ils forment une communauté tissée serrée et la façon de faire du maire Bernard Sévigny et de son équipe demeure discutable. Ce serait à la population de choisir! »
Selon ses dires, les citoyens de Fleurimont accueilleraient avec plaisir la communauté de Brompton.
« Peu importe la décision qui sera prise, on appuiera les citoyens de Brompton. On a beaucoup d'affinités avec les commerçants de Brompton. On les aide parfois. Mais l'annexion de Brompton à Fleurimont ne modifierait pas du tout notre territoire, puisque les limites sont décidées au moment de former une chambre de commerce », avance M. Bouchard.
Le rapport Paquin
Le président de la Chambre de commerce de Fleurimont préférait le rapport Paquin comparativement à la réforme Sévigny.
« Je suis d'accordpersonnellement avec l'idée d'abolir les postes de conseillers de district. L'important, c'est de conserver les présidents des arrondissements. Je doute aussi de l'économie réelle engendrée par les coupures chez les conseillers, même si je suis d'accord pour baisser le nombre de conseillers de 19 à 15. Mais pendant ce temps, le maire accorde des augmentations de salaire importantes à sa garde rapprochée qui semble d'ailleurs de plus en plus imposante. Le nombre de fonctionnaires est également en forte hausse. Pourquoi ne pas s'attarder aux organismes municipaux par exemple? » demande M. Bouchard.