Le feu a complètement détruit la résidence de la route 112, à Stukely Sud.

Autre incendie suspect chez les Coulombe

Un autre incendie d'origine suspecte s'est déclaré dans un bâtiment appartenant à la tristement célèbre famille Coulombe, à Stukely Sud.
<p>L'opération « Hégémonie » a été réalisée en jui 2011, entre autres à la maison de Ray Coulombe.</p>
Le feu s'est déclaré mardi soir vers 23h30 dans une résidence inhabitée de la route 112. À l'arrivée des pompiers, il y avait embrasement général. Le bâtiment est une perte totale, affirme la Sûreté du Québec (SQ).
La route 112 a été fermée à la circulation afin de permettre aux pompiers d'intervenir de façon sécuritaire.  La route a été rouverte à la circulation vers 5h mercredi matin.
 «Sur les lieux, les policiers ont constaté certains éléments qui laissent croire que l'incendie serait d'origine suspecte», mentionne Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ.
«Une enquête criminelle a donc débuté et elle se poursuivra avec notamment un enquêteur et un technicien en scène d'incendie qui seront dépêchés sur place afin de procéder à l'expertise de la scène.»
La maison a appartenu à la famille de Ray Coulombe, celui qu'on surnommait le « caïd de Stukely-Sud ».
<p>Ray Coulombe</p>
En décembre dernier, un incendie a éclaté à l'entreprise Les Ponceaux de l'Estrie, ayant appartenu à Coulombe. Plusieurs foyers d'incendie avaient été trouvés sur les lieux. La Sûreté du Québec considèrait l'origine de ce feu comme étant suspecte aussi.
Les Ponceaux de l'Estrie avaient fait la manchette lors de l'opération « Hégémonie », réalisée le 21 juin 2011, à la suite d'une série d'incendies criminels chez des concurrents survenus au printemps 2010. L'affaire avait mené à l'ouverture de l'enquête sur l'entreprise de M. Coulombe, la seule épargnée lors de ces incendies.
Rappelons que  Ray Coulombe est décédé en janvier 2013.