Colette Roy Laroche

Assurance-emploi: Lac-Mégantic toujours sans réponse d'Ottawa

La Ville de Lac-Mégantic est toujours sans réponse du gouvernement fédéral à sa demande de prolonger les prestations d'assurance-emploi de ses travailleurs sinistrés et elle fait le maximum pour leur venir en aide.
C'est l'assurance qu'a donnée jeudi la mairesse Colette Roy Laroche.
« Plus les jours passent, convient-elle, et plus il devient urgent d'agir pour les prestataires. Ce que nous ne savons pas, par contre, c'est l'état exact de la situation (...). C'est un dossier complexe pour lequel les informations sont souvent confidentielles. »
Rappelons que La Tribune révélait jeudi qu'un bon nombre de citoyens de Lac-Mégantic arrivent au bout de leur prestation d'assurance-emploi, neuf mois après la tragédie ferroviaire du 6 juillet dernier qui a détruit plusieurs entreprises et commerces où ils travaillaient et qui n'ont pas pu reprendre leurs activités encore.
Au début du mois de mars, la Ville a donc demandé au gouvernement fédéral de prolonger les prestations des salariés touchés par le sinistre, « jusqu'à ce que la situation soit rétablie ». La demande a été adressée au premier ministre Stephen Harper ainsi qu'au député-ministre de Mégantic-L'Érable Christian Paradis.
Même s'il est difficile d'obtenir des données précises, il semble que pas moins d'une centaine de travailleurs sont concernés. Certains pourraient être sans emploi jusqu'en octobre.
Selon la mairesse, le bureau de Christian Paradis aurait porté le dossier, mais la Ville est toujours en attente d'une réponse.
« Je poursuis mes interventions auprès du ministre Paradis pour que nos gens sachent à quoi s'en tenir », dit-elle.
La Ville a également prévu de rencontrer les représentants de la Croix-Rouge la semaine prochaine pour voir les possibilités d'adapter les programmes d'aide à cette nouvelle problématique.
« Au fond, dit Mme Roy Laroche, tout ce que je demande au gouvernement fédéral, c'est de faire le maximum en considérant que la situation de Lac-Mégantic est exceptionnelle. »
Mis au courant de la démarche de la Ville hier, le député provincial de Mégantic Ghislain Bolduc a ajouté sa voix à celles des élus municipaux et a pris position en faveur des travailleurs sinistrés.
Nouvellement réélu lundi, le libéral a écrit sans plus tarder au ministre de l'Emploi Jason Kenney pour réclamer à son tour la prolongation des prestations d'assurance-emploi. « Je crains qu'avec la fin des prestations, certaines de ces personnes ne soient dans l'obligation de quitter la région, ce qui serait fort regrettable dans le contexte de la relance commerciale et économique », écrit Ghislain Bolduc.
« Si on a une réponse négative, dit son attaché de presse Bernard Boutin, on réévaluera la situation pour voir ce qu'il est possible de discuter au niveau provincial. »
Enfin, au cabinet de Christian Paradis, l'attachée de presse Sandrine Perion a assuré, hier, que le député-ministre était tout ouïe, qu'il suivait de très près ce qui se passe dans sa circonscription et que la demande de la Ville de Lac-Mégantic n'était pas restée lettre morte.