Assez chaud et sec pour être qualifié d'Été indien

La première semaine de novembre s'annonce chaude et nous fera vivre ce qu'on peut qualifier d'Été indien.
Le sud-ouest du Québec sera enveloppé d'une masse d'air chaud et vivra un Été indien plus tardif qu'à l'habitude. Environnement Canada signale que les conditions météorologiques seront exceptionnelles, au moins jusqu'à samedi.
En Estrie, le mercure devrait frôler les 20 degrés, estime le météorologue André Cantin.
«C'est une période qu'on peut qualifier d'Été indien, convient-il. Les températures seront au-dessus des normales et il y a peu ou pas de précipitation.»
«En plus, si le soleil est là, ça aide à atteindre des températures chaudes.»
Le mercure devrait osciller autour de 15 degrés mardi, mercredi et jeudi.
On devra porter une attention spéciale au brouillard susceptible de se développer en fin de nuit. Les conditions seront propices, ajoute le météorologue.
«Ça fausse les prévisions météorologiques, explique-t-il. Le brouillard peut empêcher le réchauffement des températures.»
«Mais il y aura du vent, ce qui aura pour effet de disperser le brouillard.»
Il arrive que l'Été indien, concept un peu folklorique, convient M. Cantin, ne se produise pas. Il rappelle que la définition d'un Été indien stipule que les températures doivent dépasser la normale d'au moins cinq degrés, pendant au moins trois jours, avec peu ou pas de précipitations.
Bilan octobre
Quand il regarde au loin, M. Cantin constate que les températures du mois de novembre devraient se maintenir près des normales. Celles-ci sont de cinq degrés le jour et moins deux degrés la nuit. On pourrait toutefois connaître un autre épisode de temps doux au milieu de la semaine prochaine.
Le mois d'octobre a été quand même plus frais que la normale (6 degrés) avec une moyenne de 5 degrés. Au chapitre des précipitations, on peut dire que le dixième mois de 2015 a été sec, avec seulement 64 mm de pluie (un peu de neige aussi), alors que la normale se situe à 90 mm.