La propriété est considérée comme une perte totale.

Asbestos: les flammes se répandaient avec une grande rapidité

Une propriété unifamiliale située au 401 de la rue Panneton à Asbestos a été détruite par les flammes durant la nuit de dimanche à lundi. Le bâtiment et son contenu sont considérés comme pertes totales, un désastre estimé entre 150 000 et 200 000 $.
L'alerte a été donnée à 1 h 29 et dès 1 h 31 le directeur du Service des incendies de la municipalité, Mario Durocher, s'est retrouvé sur place constatant un embrasement général du garage et de l'abri d'auto de la propriété, les flammes se répandant avec grande rapidité à l'ensemble de la résidence, une construction de bois datant de 1966. Les trois occupants de la résidence dont son propriétaire, Raymond Provencher, avaient déjà évacué les lieux.
La froidure et les vents ont rendu plus ardu le travail des 24 pompiers de la brigade locale qui ont également eu recours à l'assistance de six de leurs confrères de la municipalité de Danville. Un immeuble locatif et deux résidences situés à proximité ont dû être évacués par mesures préventives. L'intervention a été complétée vers 3 h 30 du matin.
Selon l'enquête effectuée, le feu aurait pris naissance dans un bac à proximité du garage, dans lequel reposaient des cendres datant de 5 à 6 jours. Le propriétaire les aurait transférées d'un contenant de métal à ce bac quelques heures auparavant. Le directeur du Service des incendies a tenu à souligner que des cendres peuvent demeurer actives de 7 à 10 jours et devraient toujours être déposées avec grande prudence dans un contenant approprié et à une distance raisonnable de la résidence et de ses bâtiments accessoires.